P3 | Équilibre

Temps de divertissement : 1 minute

Que faut-il défaire si j’agrémente de l’animosité ?
Je suis incapable de centraliser ma gêne, encore moins de rester ici, dépouillé d’ingéniosité.

Je rayerai ma préface d’un marqueur, je dévorerai mon insouciance, d’une seule bouchée.
Je recracherai l’addition de tes éclats, les morceaux de mon numéro continuel, d’effarouché.

Je traîne pas mal de casseroles, des engrenages à dégager.
Superficialité nocturne, je déguise les frénésies que j’emprunte, à surjouer l’engagé.

Ma liberté a un prix, je l’apprends, aux dépens de mes choix.
La valeur que je porte à mon existence fluctue, des reliques se sont brisées au fond de moi.

Je traque l’équilibre, entre deux, trois coupures et quelques fracas.
Rendons-nous à l’évidence, personne n’effacera ma détresse, ni ce qu’elle me coûtera.

Je confirmerai que je suis en apesanteur, que j’ai pris du bon temps.
J’affirmerai que je suis étranger aux drames, qu’une nouvelle épopée m’attend.

À mon insatiabilité, à mes insécurités, à tous mes standards.
À l’hypothèse de gommer brièvement mes travers, de ne pas m’encombrer de gens trop diffus, trop bavards.

À mes erreurs, à mes paroles, à mes cauchemars.
À la présomption de maîtriser mes prochaines occurrences, que rien n’est dû au hasard.

C’est une ascension inflammatoire, l’extension de mon penchant curieux.
Énigmatiquement, je calcine mes débauches, mes déboires, entre deux cercles vicieux.

C’est une expérience identitaire, une incitation à s’ébattre, trop près du feu.
Présumez-vous qu’il me reste de la matière ?
Qu’ailleurs, mon horizon est clair. Quant au ciel, il demeure toujours bleu.

7 Commentaires

  1. Petite parenthèse, mais la couverture de la partie 3 est trop belle. Sinon, j’ai vraiment hâte de poursuivre. C’est fluide et bouleversant et je kiffe vraiment ton univers. Merci de me donner un accès anticipé, c’est vraiment trop cool 👊🏻

0
    0
    Votre panier
    Votre panier est videMDSH Store