1.11 | Un avis avisé

Temps de divertissement : 1 minute

J’explore des étoiles filantes, pour les manier.
Des mélodies intemporelles, un grain de magie qui s’ajoute à mon panier.

Je souhaite former un tout, me contenter de rien.
Rechercher l’idéal, maîtriser la balade, sans me donner la peine d’apprendre le refrain.

J’atteste que je trouverai mieux, que j’obtiendrai davantage.
Je confie à qui veut l’entendre que je suis l’inverse de mes racines, l’opposé de leur image.

N’est-ce pas mon besoin du moment ?
Un avis avisé, ne plus m’encombrer quotidiennement.

Devenir abordable, placide, serein.
Repousser les frontières d’une sexualité, tel un paisible chemin.

Je cherche des illuminations, sous mon oreiller.
J’organise la liste de mes tourments, l’harmonise dans un cahier.

Je dramatise tout, parce que je vais bien.
Je débusque encore mes marques, un reflet qui diffère, qui me soutient.

N’est-ce pas le cas de ceux immanquablement à la ramasse ?
Se procurer des réponses, mais s’élancer dans une masse.
Trouver des circonstances atténuantes, pendant que le temps passe.

J’évite la difficulté, le doute et les raisons.
Seulement, je crie au scandale, lorsqu’on arrache la moindre de mes options.

Est-ce ordinaire de dire oui, en songeant non ?
Je ne suis que l’incarnation de mes complexes, la somme d’une contradiction.

Je monopolise le centre du monde, dès que je n’influe pas sur lui.
J’affirme connaître la chanson par cœur, toutefois, mon instrument s’empoussière dans un étui.

Je le sais, l’avis avisé n’est qu’un mirage…
Je ne devrais plus me disperser, quitte à véritablement tourner la page.

0
    0
    Votre panier
    Votre panier est videMDSH Store