1.4 | Remise en travaux

Temps de lecture : 1 minute

Tu me tolères dans tes conditions.
En accord avec tes principes, en parfaite adéquation.

Sans questionnement, ni flexibilité.
Tu exiges une copie conforme, que je devienne l’extension de ta personnalité.

Tu convoites un modèle plus récent.
Qui requiert tes qualificatifs, te ressemblant.

Tu voudrais que je me passionne pour des futilités.
Je dois subsister dans mon rôle, flatter ton ego, honorer qui tu es.

Tu me désemplis, me trouve abstrait.
Tu ne supportes pas mon tempérament, mes représentations ou mes attraits.

Tu brailles afin d’engendrer des modifications, des nouveautés.
Tu interroges sans cesse mon comportement, la globalité de ce que je peux représenter.

Tu as tenté de casser mon moteur, entortiller mon esprit.
Par moment, tu arrivais à me plier à tes valeurs, à l’irrationalité de tout ce que tu prescrits.

C’est connu, le naturel revient toujours au galop.
Tu maudissais le changement de mes composants, ma remise en travaux.

Tu considères qu’il suffit de me recadrer.
Que selon tes critères, je ne suis pas tout à fait comme il le faudrait.

Je suis une erreur dans tes fichiers.
Un incident technique, une touche cassée sur ton clavier.

Une tâche sur ta page blanche.
L’antipode de tes convictions, l’écho à charge de revanche.

Tout me révulse dans notre pluralité.
Tu soutiens instaurer de la justesse, constituer mon indice de moralité.

Quoi qu’il advienne, mes attributs demeureront scellés.
Tu peux bien t’offusquer, papa. Je compte bien t’exceller.

6 Commentaires

0
    0
    Votre panier
    Votre panier est videMDSH Store